L’Odorat Des Ados

Mis à jour : 29 sept. 2019



Vers 10 ans, notre rapport aux odeurs change. C’est comme une fracture. L’ado se détache progressivement du cocon familial, de son environnement socio culturel. Il est disruptif. Désormais, il porte ses propres jugements sur les odeurs. « les odeurs bonnes ou mauvaises pour moi !»


L’ado est un adulte en devenir. Il commence à marquer son territoire avec ses propres odeurs qui sont apparues avec la puberté. Un cas classique, il refuse de se laver. Il affirme sa différence olfactive et adopte les mêmes habitudes que sa tribu de copains.


L’odorat devient un sens de second plan, il le sollicite de moins en moins pour appréhender son environnement. Moins entrainé, le nez sent moins bien et sa mémoire olfactive s’appauvrie. L’odorat devient un sujet tabou. Peu attentif, les odeurs ne sont plus recherchées, explorées et mémorisées mais simplement subies.


Un ado stimulé, éveillé et vigilant fera vite le constat si il déambule dans une ville qu’il vit dans un vacarme olfactif. Son environnement est peuplé d’odeurs exaltantes qui, en flux continu, le sollicitent à chaque instant et influencent son comportement.


Manifeste dès la naissance, notre aptitude à sentir est propice à résoudre des problèmes concrets rencontrés dans notre environnement et intervient dans nos rapports à l’autre.


Eduqué, il devient plus acteur que spectateur


 © 2019 Emanezsens 

logo3-13.gif