Mon chat parfum

Intervenant pour Cinquieme sens sur le module marketing olfactif, je suis tombée nez à nez sur un curieux business japonais : recréer dans un vaporisateur de sac l’odeur de notre compagnon à quatre pattes. * Ainsi pour tous les « aficionados » en mal de leur ronron thérapie, un petit pschitt et nous revoilà télé transporté sur notre canapé avec notre bouillotte à poil préférée !


Au départ, l’idée me paraissait complètement absurde et puis je me suis laissée prendre au jeu. Imaginez que vous deviez recréer l’adn olfactive de votre animal de compagnie…





Laissez-moi vous présenter ma mouillette du jour : Madras : 60 cm de surface à gratouilles et 7 bons kilos de boules de poils. A vue d’œil, un fauve digne d’une lignée inconnue de la SPA me direz-vous, mais à vue de nez un délice pour mes narines toujours en éveil. La base serait probablement celle décrite ci-dessous avec des variantes à chaque saison : été plutôt foin-coumarine et notes marines (et oui il s’expatrie en Bretagne), automne humus et feuille froissée, hiver bouleau et feu de cheminée (il hiberne !) et printemps rose damascena & triplal (il raffole du vieux taco du voisin et de l’herbe fraichement coupée)







Pour aller plus loin, je vous invite à lire « Mon chien qui pue » de Christine Roussey aux édition de la Martinière Jeunesse que j’adore !





* https://www.nautiljon.com/actualite/insolite/japon+-+l’odeur+des+chats+enfin+mise+en+bouteille-5450.html
















 © 2019 Emanezsens 

logo3-13.gif